Les différences entre les points noirs et les points blancs

Les différences entre les points noirs et les points blancs

Qu’ils soient noirs ou blancs, les points sur le visage peuvent agacer. Ces imperfections pourront vous enlever le plaisir d’apprécier votre beauté. Une meilleure compréhension de leurs origines ainsi que leurs différences devraient vous aider à moins vous énerver.

Les points noirs et points blancs ont des origines communes

Une production excessive de sébum se trouve à l’origine des points noirs et des points blancs. Ce sont ainsi des manifestations acnéiques. Ils s’expliquent par le stress, le manque de sommeil ou une poussée d’hormone. De toute manière, une meilleure hygiène de vie peut retenir ces éruptions cutanées. Les microcomédons profitent d’une privation de sommeil ou d’une mauvaise nutrition. Certains aliments dont les épices fortes font aussi apparaitre les éruptions cutanées.

Une concentration de mélatonine ou une infection cutanée

En réalité, les points noirs et points blancs sont deux phénomènes distincts. Il suffit de les presser pour comprendre. Avec un point noir, un petit filament sort. Il s’entortille sous la pression. Il s’agit de mélatonine, le pigment qui donne sa couleur à la peau. Elle n’est pas noire, mais le devient en s’oxydant au contact de l’air libre. En ce qui concerne le point blanc, c’est tout simplement une infection. Des bactéries se trouvent prisonnières à l’intérieur d’un comédon fermé. Elles causent une inflammation.

De gestes préventifs avant le traitement des imperfections

Pour éviter l’apparition des points noirs ou blancs, il est recommandé de prendre soin de la peau avec un nettoyage matin et soir. L’utilisation de produits cosmétiques adaptés serait indispensable. L’hydratation est également importante. Si malgré les efforts, les points apparaissent toujours, il faut recourir à d’autres produits de soin pour la peau. Les remèdes contre l’acné sont vendus en pharmacie, mais également en supermarché. Si le problème prend de l’ampleur, la meilleure chose à faire serait de consulter un dermatologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench