Qu’est-ce que le TDAH ?

Qu’est-ce que le TDAH ?

Vous avez entendu parler de TDAH, mais vous ignorez de quoi il s’agit exactement ? Si vous n’en souffrez pas, cela ne devrait pas vous empêcher de vous informer sur le sujet parce qu’il peut toucher un proche. Vous saurez alors comment réagir et comment agir. Le TDAH est le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Il semble que ce trouble a toujours existé bien qu’on ne l’ait identifié cliniquement qu’au début du XXe siècle. A l’origine, on l’a appelé « syndrome de l’enfant hyperactif » puis « trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité », ensuite « trouble d’hyperactivité avec déficit d’attention » et enfin TDAH.

Au cœur du TDAH

Existe-t-il des signes visibles, des symptômes démontrant qu’une personne est atteinte de TDAH ? Souvent, les personnes qui en souffrent ont du mal à rester attentives et à se concentrer, quelle que soit la tâche à laquelle elles sont occupées. Cela rend difficile, voire impossible, de mener à terme une tâche, aussi aisée soit-elle. Elles peinent à rester en place, elles sont impatientes et agissent souvent de manière impulsive. Il est vrai que de nombreuses personnes agissent ainsi de temps en temps, selon les circonstances, et notamment les enfants. Mais chez celles atteintes de TDAH, ces comportements sont présents tout le temps et de façon très prononcée. C’est surtout chez les enfants que l’on remarque souvent le TDAH, mais il peut perdurer jusqu’à l’adolescence, voire jusqu’à l’âge adulte. En effet, il semble que 4 % des adultes en soient touchés. Dans certains cas, il n’est diagnostiqué qu’à cette période de leur vie. Sur https://tdah-adulte.net, vous trouverez des infos sur comment gérer ce trouble chez les adultes. En tout cas, les signes les plus caractéristiques du TDAH sont les suivants : l’inattention, l’impulsivité et l’hyperactivité. Cependant, les études ont montré que l’impulsivité et l’hyperactivité sont plus prononcées chez les garçons, bien que des filles puissent aussi être extrêmement impulsives et hyperactives.

Le diagnostic du TDAH

Le diagnostic du TDAH n’est pas aussi facile qu’on pourrait le penser, pour la simple raison que d’autres troubles plus ou moins associés au TDAH peuvent aussi avoir les mêmes symptômes. Donc, pour établir un diagnostic sûr, les médecins vont effectuer un examen approfondi du milieu de vie de l’enfant (le TDAH est souvent remarqué dans l’enfance) que de l’enfant lui-même. En premier lieu, il va se concentrer sur le développement psychomoteur de l’enfant, avec l’aide des parents. Ces derniers devraient lui donner toutes les informations sur son développement depuis sa naissance. Il pourrait aussi demander à discuter avec les enseignants de l’enfant. Pour faire une évaluation de son quotient intellectuel, le médecin peut recourir à des tests neuropsychologiques et psychologiques. Mais quoi qu’il en soit, pour confirmer un diagnostic, il faut que les symptômes soient visibles avant le 7ème anniversaire de l’enfant. Ceux-ci doivent se manifester en toutes circonstances et en tous lieux, qu’ils soient intenses ou non. Ces symptômes doivent être présents depuis 6 mois au minimum. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de traiter efficacement le TDAH, mais à condition qu’il soit dépisté tôt dans l’enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench